VOLOBE 2019, LA NOUVELLE CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE

VOLOBE 2019, LA NOUVELLE CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE

JOVENA ET SES PARTENAIRES TRAÇENT L’AUTOROUTE DE L’ÉNERGIE DE DEMAIN

Antananarivo, 02 Février 2019 – L’accès à électricité est un enjeu majeur de développement. En 2018, plus des ¾ des malgaches n’avaient toujours pas accès à l’électricité. La centrale hydroélectrique de Volobe concrétise la transition de Madagascar vers une énergie propre et renouvelable pour Madagascar.

 

LE PROJET DE CENTRALE ELECTRIQUE LE PLUS AVANCÉ

Dans la région d’Atsinanana, idéalement située entre les plus grandes villes du pays, Toamasina et Antananarivo, se trouve un site à fort potentiel où sera construite une centrale hydro-électrique : Volobe.

Le barrage produira à lui seul une moyenne de 750 Gigawattheure par an, soit près de 40% de la production électrique actuelle de Madagascar. Il permettra un accès à l’électricité à près de 2 millions de personnes. Le démarrage des travaux préliminaires pourrait être lancé fin 2019. Des études de faisabilité détaillées ont été réalisées par des cabinets internationaux de référence tels que Tractebel Engie , Biotope, GLW International.

  • Une étude détaillée de la pluviométrie avec la collecte et l’analyse de près de 120 ans de données
  • Une cartographie digitalisée du site afin de limiter tous les risques géologiques
  • Des forages profond (plus de 100m) pour mieux connaître le sous-sol et une adaptation des infrastructures
  • Enfin les études environnementales et sociétales ont été menées pendant plus d’un an pour évaluer les conséquences du projet sur l’écosystème et les populations.

 

 

UNE AMBITION NÉCESSAIRE FACE AUX DÉFIS ÉNERGÉTIQUES DE LA GRANDE ÎLE

Développé par la CGHV (Compagnie Générale d’Hydroélectricité de Volobe), dont les actionnaires sont Jovena (groupe Axian), Colas, et rejoint tout prochainement par SNPower et Africa50, cette production hydroélectrique « verte 0 émission » d’une puissance de 120MW et une production de 750 GWh/an, permettra dès 2022 de se substituer à la production d’électricité à base de diesel ou de fuel lourd très polluant et inaccessible pour la majorité des ménages car trop cher. 2 fois plus chère que le reste de l’Afrique. *Source : Article Jeune Afrique – 31 mai 2015 « Electricité : pourquoi les africains paient-ils si chers ? »

Elle permettra une réduction de moitié des coûts de fourniture de l’électricité de la JIRAMA jusqu’au consommateur final.

 

UNE AUTOROUTE DE L’ÉNERGIE

Sous l’impulsion du gouvernement et avec le soutien des bailleurs de fonds, notamment de la Banque Africaine de Développement, la liaison haute tension entre les réseaux interconnectés de Toamasina et d’Antananarivo, véritable autoroute de l’énergie, constituera la colonne vertébrale du réseau électrique malgache et permettra d’acheminer une partie de l’électricité produite par la centrale de Volobe vers la Capitale.

 

UN PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ SOUS LE SIGNE DE L’ENGAGEMENT SOCIÉTAL ET ENVIRONNEMENTAL

L’accès à l’énergie un droit fondamental. Le Plan de Développement à Moindre Coût (PDMC) en novembre 2018, a permis de designer le projet de Volobe comme le projet hydraulique prioritaire pour Madagascar et prévoit sa mise en service dès 2022/2023. Le gouvernement a également sollicité la Banque Mondiale dans le cadre de la mise en place de garanties financières propres aux grands projets hydroélectriques développés grâce à des partenariats public privé.

 

Pour agir au plus vite, l’Etat Malgache, la Jirama et la CGHV ont signé un accord cadre durant le mois de décembre 2018 fixant l’engagement des parties à signer les contrats de concession et d’achat d’électricité avant fin juin 2019. Cette décision commune marque la volonté des acteurs de progresser rapidement et d’entamer au plus vite les travaux.

Le soutien de la Banque Mondiale et de la Banque Africaine de Développement essentiel dans la mise en œuvre de ce type de projet de grande ampleur garantira à la fois une gouvernance transparente de celui-ci, mais aussi le respect des standards internationaux en termes de sécurité, de fiabilité, de respect de l’environnement et des populations impactées directement par le projet.

 

L’HYDROÉLECTRICITÉ, LA SEULE ÉNERGIE RENOUVELABLE ET MODULABLE

L’hydroélectricité, lorsqu’elle est associée à un réservoir (lac, barrage, etc.), est une des seules énergies renouvelable modulable : elle ne génère pas ou peu de gaz à effet de serre et son flux peut s’adapter à la demande quasi instantanément. Il est en effet possible de faire monter très rapidement la puissance électrique produite en cas de forte demande et vice versa. Cela permet de stabiliser et de fiabiliser de manière très efficace les systèmes électriques interconnectés.

 

Avec un bassin versant de plus de 3000km2 exposé aux influences des alizés de l’océan Indien, Volobe bénéficie d’une hydrologie différenciée par rapport aux apports hydrique des hauts plateaux. Les caractéristiques exceptionnelles du site de Volobe le positionnent en complément indispensable à l’approvisionnement électrique en regard des autres programmes développés dans les hauts plateaux de Madagascar qui ont une hydrologie différente.

 

De plus la proximité géographique du site de Volobe avec des installations minières industrielles laisse espérer à une rapide transition énergétique de celles-ci. La consommation d’une énergie verte par ces industries serait un tournant majeur pour la Grande Ile.

 

UNE INGENIERIE DE POINTE AU SERVICE DE L’ACCESSIBILITE

Le projet Volobe s’appuie sur une ingénierie de pointe qui permettra d’atteindre un coût du kilowattheure compétitif à Madagascar. Le coût de production de l’énergie par la nouvelle centrale sera réduit d’un facteur deux ou plus, permettant de proposer aux consommateurs un prix d’achat du kWh compétitif et donc d’étendre l’accès à l’énergie au plus grand nombre. Plus de 300M€ sont nécessaires pour réaliser les ouvrages et installations qui dureront 3 ans et débuteront en 2019 par des travaux préparatoires.

 

Les habitants de la région d’Atsinanana, où se trouve Volobe, percevront les bénéfices de ce grand chantier : les travaux de constructions et d’aménagement permettront de créer entre 400 à 500 emplois directs et indirects.

 

GÉNÉRER DE L’IMPACT À L’ECHELLE LOCALE EN IMPLIQUANT LES COMMUNAUTÉS

L’ensemble des parties prenantes impliquées dans le projet ont exprimé leur volonté de générer un impact positif et durable à l’échelle des communautés locales. La dynamisation de l’économie locale, le progrès humain et social, figurent parmi les priorités de la CGHV. Pour répondre à cet engagement, une concertation entre les populations et les administrations locales sera conduite tout au long du projet et de l’exploitation de la centrale. Elle permettra de trouver les solutions les plus adaptées pour atténuer et compenser les impacts des travaux et du barrage. Les parties prenantes fourniront de nouveaux logements aux populations touchées et veilleront à améliorer leurs conditions de vie : en facilitant par exemple l’accès à l’électricité, à l’eau potable, aux infrastructures sanitaires et éducatives.

 

À PROPOS DE CGHV

Société de droit malgache, la CGHV (Compagnie Générale d’Hydroélectricité de Volobe) est un consortium d’entreprises actionnaires composé de Jovena Madagascar du groupe Axian, SN Power, Africa 50 et Colas Madagascar et qui a été créée pour le développement du projet de Volobe en 2016. La CGHV sera en charge des différentes phases du projet, du développement en passant par la construction puis l’exploitation des installations et équipements. Il sera un acteur régional et national tout au long de la concession qui lui sera attribuée. Ainsi en déclinant les politiques de ses actionnaires notamment comme acteur responsable dans les domaines sociaux et environnementaux, la CGHV accompagnera la transition énergétique du pays et s’engage à alimenter la colonne vertébrale du réseau électrique malgache. Cette production hydraulique « verte » avec une puissance de 120MW et une production de 750 GWh/an, permettra dès 2022 de se substituer à la production d’électricité́ à base de diesel ou de fuel lourd.

 

À PROPOS DE JOVENA

Jovena se positionne aujourd’hui comme un acteur majeur dans la fourniture d’énergie à Madagascar. Jovena disposedu plus grand réseau de distribution pétrolière à Madagascar avec ses 88 stations-services réparties dans toute l’île. Un ambitieux plan d’investissement lui a permis de se positionner comme le leader de la distribution pétrolière à Madagascar avec plus de 35% de parts de marché.

Jovena intervient également dans la production d’énergies, avec une centrale thermique au Fuel Lourd de 76MW sur le Réseau interconnecté d’Antananarivo, et développe actuellement 4 projets d’hybridation solaire dans le Menabe.

 

À PROPOS D’AXIAN

Né à Madagascar il y a 150 ans, Axian est un groupe diversifié présent dans 4 secteurs d’activité́ à fort potentiel de croissance : Énergie, Immobilier, Télécoms et Services Financiers. ÉNERGIE : Jovena, numéro 1 de la distribution de carburants, acteur majeur de la production d’énergie à Madagascar (96MW). EDM (Électricité de Madagascar) fournisseur d’électricité sur l’île engagé à trouver les solutions les plus adéquates et durables pour distribuer de l’énergie dans les régions les plus isolées.

 

Avec plus de 3500 salariés dans l’océan Indien et en Afrique, Axian est partenaire de la transformation économique des pays émergents. Axian s’assure systématiquement de l’impact durable et positif de ses activités sur le quotidien du plus grand nombre. Convaincu que l’accessibilité des services est essentiel au développement, Axian innove en proposant des solutions fiables, abordables et durables. Axian s’engage également à lutter contre le réchauffement climatique et imagine au quotidien des modèles plus viables et pérenne pour le bien-être des générations futures et de la planète.

 

Pour contribuer à une croissance plus inclusive et pérenne du continent africain, Axian attache une grande importance au choix de ses partenaires et priorise la mise en œuvre de standards internationaux les plus exigeants dans toutes ses activités. Depuis 2017, Axian a rejoint les plus grands fonds d’investissement privés dédiés à l’Afrique tels que Emerging Capital Partners (ECP), ADENIA et PARTECH AFRICA.

Axian Let’s Grow Together

 

À PROPOS DE AFRICA 50

AF50 a pour objectif de devenir un investisseur africain majeur dans l’infrastructure et pour cela souhaite :

  • Améliorer les infrastructures en Afrique en développant des projets bancables et en catalysant les investissements dans les pays actionnaires
  • Tirer parti des fonds publics pour mobiliser des capitaux privés auprès d’investisseurs institutionnels à long terme en Afrique et ailleurs
  • Opérer commercialement avec un rendement financier approprié tout en favorisant le développement économique.

 

À PROPOS DE SN POWER

SN Power est une société commerciale concentrant ses investissements dans la production d’énergie propre et renouvelable, par le biais de l’hydroélectricité, dans les marchés émergents. La société a été créée en 2002 pour devenir une société hydroélectrique de premier plan dans les marchés émergents, contribuant ainsi à la croissance économique et au développement durable. La société se concentre sur l’acquisition, le développement, la construction et l’exploitation d’actifs hydroélectriques. SN Power est un investisseur financier disposant d’une base de capital solide et d’un accès à une vaste expertise en matière de construction et à un savoir-faire opérationnel.SN Power est détenue à 100% par Norfund, l’Institution financière de développement norvégienne (DFI) qui investit du capital-risque dans des entreprises privées rentables dans les marchés émergents.

 

À PROPOS DE COLAS MADAGASCAR ET COLAS PROJECTS

Le groupe Colas est présent dans tous les métiers liés à la construction et l’entretien des routes et de toute autre forme d’infrastructures de transport (aérien, ferroviaire, maritime), d’aménagements urbains et de loisirs, à travers deux pôles d’activités : la Route (incluant des activités de génie civil et de bâtiment), cœur de métier du Groupe, et des activités complémentaires de Spécialités (Ferroviaire, Etanchéité, Sécurité signalisation routière, Réseaux). Colas Madagascar est présent sur la grande ile depuis plus de 60 ans et exerce dans l’ensemble des métiers de la construction (route, génie civil, bâtiment, travaux maritimes, travaux aéroportuaires, barrages). Colas Projects est une structure dédiée au management des grands projets en France et à l’international intervenant dans de nombreux domaines tels que les travaux d’infrastructures routières, autoroutières, portuaires, aéroportuaires, ferroviaires, les aménagements urbains, les transports en commun urbains.