PAVILLON MADAGASCAR LA BIENNALE DI VENEZIA 2019

PAVILLON MADAGASCAR LA BIENNALE DI VENEZIA 2019

LA FONDATION H ET AXIAN PARTENAIRES DU PREMIER PAVILLON MADAGASCAR À LA 58ÈME BIENNALE DE VENISE

Antananarivo, 19 Février 2019 – Pour la première fois, l’art contemporain malgache sera mis à l’honneur à la Biennale de Venise. Madagascar inaugurera le 11 Mai prochain son propre pavillon entièrement dédié aux œuvres d’un artiste malgache talentueux : Joël Andrianomearisoa . La plus grande exposition internationale d’art contemporain se tient tous les deux ans à Venise, en Italie, et dure 6 mois : l’occasion pour tous les férus d’art contemporains, les collectionneurs et les galeristes du monde entier de découvrir des artistes talentueux.

La Fondation H et Axian sont partenaires du pavillon Madagascar et souhaitent participer au rayonnement de l’art malgache à travers le monde. Cet engagement s’inscrit dans la continuité du mécénat d’Axian et de la Fondation H à la grande exposition Madagascar Arts de la Grande-Ile qui s’est déroulée fin 2018 au musée du Quai Branly Jacques Chirac à Paris.

LA BIENNALE DE VENISE, UN ÉVÈNEMENT MAJEUR DANS LE MONDE DE L’ART CONTEMPORAIN, DESORMAIS À LA PORTÉE DES ARTISTES MALGACHES

La Biennale de Venise est un des évènements d’art contemporain le plus attendu et médiatisé du monde. Tous les deux ans, plus de 600 000 visiteurs découvrent, admirent et acquièrent des œuvres d’arts issues des quatre coins du monde. C’est un évènement auquel se rendent les collectionneurs et les galeristes mais aussi les artistes en quête de reconnaissance et d’inspiration.

La Biennale de Venise se présente donc comme une opportunité exceptionnelle pour les artistes : visibilité étendue, nouvelles rencontres et échanges… C’est pour que les artistes malgaches jouissent de ce contexte artistique exceptionnel que la Fondation H et Axian, s’engagent dans le partenariat avec le pavillon Madagascar.

La Biennale de Venise est un des évènements d’art contemporain le plus attendu et médiatisé du monde. Tous les deux ans, plus de 600 000 visiteurs découvrent, admirent et acquièrent des œuvres d’arts issues des quatre coins du monde. C’est un évènement auquel se rendent les collectionneurs et les galeristes mais aussi les artistes en quête de reconnaissance et d’inspiration.

La Biennale de Venise se présente donc comme une opportunité exceptionnelle pour les artistes : visibilité étendue, nouvelles rencontres et échanges…
C’est pour que les artistes malgaches profitent eux aussi de ce contexte artistique exceptionnel, que la Fondation H et Axian, s’engagent dans le partenariat avec le pavillon Madagascar. L’édification de ce pavillon national ouvre en effet de nouveaux horizons aux artistes en quête de reconnaissance. A lui seul, ce pavillon symbolise l’ouverture de l’art contemporain malgache au reste du monde.

Un nouveau souffle s’offre donc aux artistes malgaches grâce au dynamisme sans faille de l’artiste Joël Andrianomearisoa, mais surtout à son talent et à son expression artistique originale. Porteur du projet, Joël Andrianomearisoa permet le rayonnement de l’art contemporain malgache au-delà des frontières de la Grande Île.

Cet artiste talentueux suscite à lui seul un intérêt particulier de par sa faculté à mélanger les styles et sa maitrise des différentes disciplines artistiques telles que la mode, le design la photographie, la scénographie, l’architecture, les installations et les arts visuels. Les œuvres qui seront exposées dans le pavillon Madagascar à partir de mai prochain feront partie d’une installation artistique dont la thématique « I Have Forgotten The Night » (J’ai oublié la nuit) a été révélée lors d’une conférence de presse organisée à Antananarivo le 19 février dernier.

Les visiteurs du pavillon Madagascar pourront ainsi découvrir une installation hors norme, marquée par une vive réflexion artistique et un gout pour l’expérimentation singulière des matières et des formes propres à Joël Andrianomearisoa. Les parcours artistique, professionnel et personnels de Joël Andrianomearisoa sont aujourd’hui cités en exemples. Les artistes contemporains malgaches ont désormais un modèle et un ambassadeur.

LE RAYONNEMENT INTERNATIONAL DE L’ART MALGACHE AU CŒUR DES PRÉOCUPATIONS

À travers ce partenariat, Axian et la Fondation H continuent de renforcer la connaissance et la reconnaissance de la création artistique contemporaine de l’ile de Madagascar. En effet, le succès à venir de ce pavillon servira de tremplin pour d’autres artistes malgaches et fera franchir à l’art contemporain « Vita Malagasy » *made in Madagascar, une nouvelle étape dans son histoire.

Ce partenariat s’aligne par ailleurs dans la continuité du mécénat d’Axian et de la Fondation H à l’exposition « Madagascar : Arts de la Grande Ile » qui s’est tenue entre juillet et décembre 2018 au Musée du Quai-Branly à Paris. Leur engagement pour la démocratisation de l’art s’est matérialisé par l’organisation de séances de web-visites à Madagascar. Celles-ci ont permis à des centaines d’enfants issus de quartiers défavorisés, de s’initier aux arts plastiques et de découvrir la richesse de leur patrimoine artistique et culturel.

L’ACCÈS À L’ART, FONDAMENTAL POUR LA COHÉSION DE NOS SOCIÉTÉS

Hassanein Hiridjee a fondé sa propre fondation dédiée à l’art contemporain malgache, la Fondation H, en 2016. La vocation de la Fondation H est de participer à la «démocratisation de l’art », c’est-à-dire de rendre l’art et la culture accessible au plus grand nombre. Convaincu, comme André Malraux que « l’art est le plus court chemin de l’homme à l’homme », Hassanein Hiridjee donne à sa fondation la mission de soutenir les artistes malgaches dans leur créativité, d’impulser une dynamique forte sur la scène artistique locale et de rompre les obstacles d’ordre financiers, géographiques et culturels entre l’art et les gens. La Fondation H œuvre donc pour faire se rencontrer les artistes, leurs œuvres et des publics diversifiés.

Participer au lancement d’un pavillon dédié à l’art contemporain malgache à la Biennale de Venise était donc, pour la Fondation H comme pour le groupe Axian une évidence.

« Je suis convaincu que l’art joue un rôle crucial pour la cohésion des sociétés et la paix sociale, en apportant une réflexion sur l’importance de la diversité, de la bienveillance et de la tolérance. En participant, en tant que partenaires au lancement du premier pavillon Madagascar à la Biennale de Venise, nous soutenons les artistes malgaches d’aujourd’hui et de demain en leur donnant une chance d’être reconnu pour leur talent. Nous nous engageons pour donner à l’art malgache la notoriété qu’il mérite dans le marché de l’art international. » Hassanein Hiridjee, CEO Axian et fondateur de la Fondation H

La portée de cet évènement tout comme les répercussions attendues, laissent espérer à une transformation profonde de la vie artistique malgache.
L’édification du pavillon Madagascar a été rendue possible grâce au soutien du Ministère de la Communication et de la Culture et a été impulsé par cet artiste hors norme : Joël Andrianomearisoa avec la complicité de deux commissaires, Emmanuel Daydé et Rina Ralay-Ranaivo.

À PROPOS DE JOËL ANDRIANOMEARISOA

Joël Andrianomearisoa, né en 1977 à Antananarivo. Il Vit et travaille entre Paris et Antananarivo. Ses premiers pas remontent au milieu des années 90, alors qu’il a à peine 18 ans. D’entrée de jeu son travail s’incarne dans des performances qui lui vaudront la couverture de Revue Noire Madagascar en 1998. Il sollicite de nombreux supports, de la couture au design, de la vidéo à la photographie, de la scénographie à l’architecture, des installations aux arts plastiques. Il fait partie de cette première vague pionnière d’artistes contemporains malgaches tout en participant activement au développement culturel. Tout au long de sa jeune carrière, il a exposé son travail sur les cinq continents, notamment dans de nombreuses et prestigieuses institutions culturelles internationales comme le Maxxi à Rome, le Hamburger Bahnhof à Berlin, la Smithsonian à Washington, le Centre Pompidou à Paris…

En 2016, il a reçu le Prix Arco Madrid Audemars Piguet.

Joël Andrianomearisoa est représenté par les galeries Sabrina Amrani (Madrid), Primo Marella (Milan) et RX (Paris).

À PROPOS DE LA FONDATION H

La Fondation H a été créée par M. Hiridjee CEO du groupe Axian en 2015. Cette fondation a pour but d’accompagner les artistes malgaches et de favoriser leur émergence sur la scène artistique nationale et internationale. La Fondation H soutient l’éclosion de la scène artistique malgache et agit pour donner aux artistes locaux les conditions idéales pour exprimer leur créativité. La Fondation H a également pour vocation de favoriser l’accès de tous à l’art, à la culture et à la découverte du patrimoine malgache. De nombreux projets montés ou non avec l’aide de partenaires, participent à l’appropriation de l’art et du patrimoine culturel par les populations traditionnellement et/ou structurellement éloignées de celles-ci.

À PROPOS D’AXIAN

Né à Madagascar il y a 150 ans, Axian est un groupe africain diversifié, engagé à créer un impact positif dans les secteurs à fort potentiel de développement : Finances, Télécoms, Energie et Immobilier.
Avec plus de 3500 salariés dans l’océan Indien et en Afrique, Axian est partenaire de la transformation économique des pays émergents. Axian s’assure systématiquement de l’impact durable et positif de ses activités sur le quotidien du plus grand nombre.